top of page
  • cecilepetit7

Maux de tête ou scoliose suite à un appareil dentaire: la thérapie craniosacrale vous soigne

Dernière mise à jour : 15 nov. 2022

L'envie d'un joli sourire ? Oui ! Mais sans effets secondaires comme des maux de tête ou une scoliose, s'il vous plaît!

Neurologie und Craniosacral Therapie

"Les effets secondaires fréquents d'un appareil orthodontique sont les maux de tête".

Le désir d'avoir un beau sourire est probablement apparu avec le développement des miroirs vers 6000 avant Jésus-Christ. Avant cela, les gens utilisaient certainement des flaques d'eau stagnante pour regarder leur reflet.

Les Étrusques, une civilisation de l'Italie ancienne, ont inventé les premiers appareils dentaires il y a plus de 2 600 ans. Les bridges dentaires et les simples bandes de rétention étaient fabriqués en or presque pur et servaient à fixer les fausses dents aux endroits où les dents naturelles avaient été perdues ou enlevées.


Le traitement orthodontique est devenu très populaire et on estime que 4 millions de personnes aux États-Unis portent un appareil dentaire à tout moment. Environ 25 % d'entre elles sont des adultes.


Les appareils dentaires sont utilisés à la fois à des fins de restauration et fonctionnelles et pour des raisons purement esthétiques.


Les effets secondaires fréquents d'un appareil orthodontique sont des maux de tête persistants, qui surviennent typiquement après l'ajustement et le serrage réguliers de l'appareil.



Histoire d'une jeune fille de 14 ans avec des maux de tête

Une étude de cas du Dr Weiner.


Voici l'histoire du cas d'une jeune fille de 14 ans qui souffrait de maux de tête depuis plus d'un an.


1. La jeune fille arrive au cabinet :

Un neurologue pédiatrique m'a envoyé Elizabeth, une jeune fille de 14 ans, pour un traitement psychologique de la douleur de ses maux de tête persistants et intenses au cours de l'année passée. Ses maux de tête ont commencé au cours des deux derniers mois, alors qu'elle portait son appareil dentaire, et se sont poursuivis jusqu'à la fin de l'année après la pose d'un appareil dentaire fixe pour ses dents du haut et du bas.


"Elle avait des maux de tête presque tous les jours."

L'intensité des maux de tête variait de 1-8/10 avec une intensité moyenne de 4/10. Les maux de tête étaient parfois accompagnés de des vertiges et d'évanouissements et cela l'empêchait d'aller à l'école.


S'asseoir dans les tribunes lui faisait aussi mal au bas du dos et un examen récent avait révélé une légère scoliose.


Pour ses maux de tête, on lui a prescrit différents médicaments à différents moments. Il s'agissait notamment d'antibiotiques, d'antihypertenseurs ou de médicaments contre les crises d'épilepsie.


2. Comment la thérapie craniosacrale l'a guérie :

La première évaluation craniosacrale a révélé que la symétrie du rythme crânien était limitée sur le côté gauche du corps. L'os sphénoide avait une restriction sur le côté droit, l'os temporal droit avait aussi une restriction. L'articulation temporo-mandibulaire était fortement comprimée et la base du crâne était étroite.


Les traitements suivants ont été effectués en 7 séances :

- Traitement intra-oral (dans la bouche) - Restrictions levées

- Os du crâne: restrictions levées

- Libération énergétiques,

- tension musculaire excessive entre le front et la mâchoire relâchée.


"Elle n'a plus eu de maux de tête et a pu terminer le traitement."

(Lire les études de cas en anglais : ici.)


Comment un appareil dentaire peut-il entraîner une scoliose ?


Le Dr Upledger a décrit un cas de scoliose qui met en évidence l'impact de l'orthodontie sur l'alignement des os de la colonne vertébrale dans The Potential Impact of Orthodontia on the Whole-Body Health (lien).


Os du crâne (vue latérale)
Os du crâne (vue latérale)

La biomécanique peut être expliquée comme suit :


Les os de la mâchoire supérieure (en vert) sont en contact avec les os palatins (en violet) et avec l'os sphénoïde (en jaune).


L'os sphénoïde est l'un des principaux acteurs du système craniosacral. Lorsque la mobilité de l'os est réduite, le système craniosacral tente très fortement de compenser le dysfonctionnement, mais il est rare qu'il réussisse complètement.



Lorsqu'un appareil orthodontique est placé sur les dents supérieures, une compression s'exerce sur l'os sphénoïde.


Cela restreint par conséquent l'os occipital (jaune) et a un effet sur la colonne vertébrale, qui peut compenser cette restriction par une scoliose, par exemple.



Quand débuter la thérapie?


Qu'il s'agisse d'un enfant ou d'un adulte devant porter un appareil orthodontique, la thérapie craniosacrale est fortement recommandée comme thérapie d'accompagnement afin de minimiser les effets secondaires du traitement dentaire.


En fait, avant de recevoir un appareil dentaire, la thérapie craniosacrale peut commencer à corriger les limitations fonctionnelles existantes et, dans certains cas, elle peut même éliminer la nécessité de porter un appareil dentaire !


Si des douleurs ou une scoliose apparaissent quelque temps après la mise en place d'un appareil dentaire, cela peut être le signe que la colonne vertébrale a du mal à s'adapter aux modifications de l'occlusion. Pensez à la thérapie craniosacrale pour accompagner l'orthodontie!

 
www.cranio-libelle.ch

Demandez conseil!




 

Sources:

https://www.upledger.com/ https://www.iahe.com/docs/articles/2671_001.pdf http://bit.ly/2JCcJqj





Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page